AFAQ

Défifeu, réseau d'experts en sécurité incendie : audits & diagnostics de sécurité incendie, expertises post-incendie.

Les DAAF, détecteurs avertisseurs autonomes de fumée

Un détecteur de fumées peut sauver votre vie

Les DAAF (Détecteurs avertisseurs autonomes de fumée), une technologie bon marché qui a déjà sauvé de nombreuses vies ! Ils préviennent les usagers, notamment de nuit, en les réveillant à temps et en diminuant d'autant le risque d'asphyxie causé par les fumées. Ils permettent une attaque précoce du feu, ce qui réduit considérablement le coût des dommages.

La loi ALUR (accès au logement et un urbanisme rénové) du 24 mars 2014 a modifié la loi du 9 mars 2010, dans le domaine des détecteurs de fumée normalisés, comme suit :

« Art. L. 129-8 : Le propriétaire d’un logement installe dans celui-ci au moins un détecteur de fumée normalisé si le logement est mis en location, et s'assure de son bon fonctionnement lors de l’établissement de l’état des lieux mentionné à l’article 3-2 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986. L’occupant d’un logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, veille à l'entretien et au bon fonctionnement de ce dispositif et assure son renouvellement, si nécessaire, tant qu’il occupe le logement. Cette obligation incombe au propriétaire non occupant dans des conditions définies par décret en Conseil d'Etat, notamment pour les locations saisonnières, les foyers, les logements de fonction et les locations meublées. Ce décret fixe également les mesures de sécurité à mettre en œuvre par les propriétaires dans les parties communes des immeubles pour prévenir le risque d'incendie.  L'occupant du logement notifie cette installation à l'assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d'incendie. »

« Art. L.129-9 : Un décret en Conseil d'Etat définit les modalités d'application de l'article L. 129-8, notamment les caractéristiques techniques du détecteur de fumée normalisé et les conditions de son installation, de son entretien et de son fonctionnement. »

« Art. L. 122-9 (Code des assurances) : L'assureur peut prévoir une minoration de la prime ou de la cotisation prévue par la police d'assurance garantissant les dommages incendie lorsqu'il est établi qu’il est satisfait aux obligations prévues aux articles L. 129-8 et L. 129-9 du code de la construction et de l'habitation. Pour les logements occupés par un locataire au moment de l’entrée en vigueur de l’article 1er de la loi n° 2010 238 du 9 mars 2010 (9 mars 2015) visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, l’obligation d’installation faite au propriétaire est satisfaite par la fourniture d’un détecteur à son locataire ou, s’il le souhaite, par le remboursement au locataire de l’achat du détecteur. »

Conseils aux propriétaires et occupants de logements

Nous souhaitons vous apporter quelques conseils relatifs à cette nouvelle disposition législative.

Le danger majeur des incendies, c’est indiscutablement la toxicité des fumées. Elles contiennent des gaz asphyxiants tels que du monoxyde de carbone, du cyanure et tant d’autres produits provenant de la combustion des matériaux de synthèse qui nous entourent. Ces fumées tuent, d’une manière sournoise, inattendue et souvent de nuit.

Les Etats-Unis, le Canada et de nombreux Pays d’Europe du Nord ont déjà rendu obligatoire ce type d’équipements dans leurs habitations. Résultat : plus de la moitié de tués en moins, sur une période de 20 années. Ce sont là des statistiques qui ne trompent pas.

Les détecteurs de fumée visés par la loi sont communément appelés des DAAF (détecteurs autonomes avertisseurs de fumée).

Un DAAF est un petit appareil électronique qui fonctionne à piles, marqué CE et sur lequel il est précisé qu’il est conforme à la norme NF EN 14604. En présence de fumée, il déclenche une alarme sonore de 85 décibels, ce qui alerte ou réveille les occupants d’une maison ou d’un logement et leur permet d’évacuer les lieux à temps.

Où l’acheter ? Dans la plupart des grandes surfaces de bricolage, chez un spécialiste du matériel électrique ou tout simplement sur internet.

Comment l’installer votre détecteur de fumée ? C’est assez facile. Tout est précisé sur la notice d’utilisation jointe au produit que vous achèterez. On les installe au plafond, généralement dans les couloirs, près des chambres à coucher, jamais dans la cuisine. Deux vis, pas de câblage, pas d’alimentation électrique du réseau, juste fixer le support, enclencher l’appareil et vous voila protégés ! En moins de 10 minutes, vous avez 50 % de chance de survie de plus, par rapport à votre voisin qui ne s’est pas équipé. Pas mal, non ? D’autant que, chaque jour, en France, plus de deux personnes meurent dans des incendies à domicile.

L’investissement est modeste : autour de 20.- € par appareil. C’est le prix moyen, donné à titre indicatif, que vous ne devriez pas avoir à dépasser pour ce type de matériel. Retenez, en tous cas, que les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs, mais que les moins chers ne le sont certainement pas ! Rappelez-vous, avant d’acheter, qu’il est nécessaire de vérifier qu’ils soient bien marqués CE et conformes à la norme NF EN 14604. C’est un gage de qualité.

Nous conseillons au moins deux détecteurs de fumée pour un appartement classique et un rappel périodique, en famille, aux règles élémentaires de prévention contre les risques d’incendie : ne pas surcharger les prises de courant, s’assurer que les enfants ne jouent pas avec un briquet ou des allumettes, couper le gaz de la cuisinière après usage, surveiller une casserole sur le feu, éviter de fumer au lit, surveiller les bougies allumées etc.

Et prenez garde à ne pas vous laisser abuser par certains vendeurs ambulants qui, mettant en avant la nouvelle loi, tentent de vous vendre des lots comprenant des détecteurs et d’autres équipements complémentaires qui ne servent à rien. De tels démarchages sont déjà en cours et de trop nombreux occupants de logements se sont engagés, dans le doute et sous la pression, pour des sommes exorbitantes et totalement injustifiées.

Mettez-vous en conformité. Alors, le feu restera certes un risque, mais ne deviendra pas une fatalité !

 

Demandez un expert !

Prévention des risques d'incendie et d'explosion. Mises en sécurité et conformité. Recherche de causes et circonstances, suite à incendie. Diagnostic technique global (DTG) Devis gratuit, sans engagement.

Écrivez-nous !

Détecteur avertisseur de fumée

quoi acheter et comment installer ?

Avant d'acheter un DAAF, vérifiez que l'appareil porte la marque CE et qu'il soit conforme à la norme NF EN 14604 . Contrôlez aussi que la notice d'emploi soit bien rédigée en français. Le groupe AFNOR vous apporte des conseils intéressants. Les conseils du ministère de l'égalité des territoires et du logement.

Suivre ces recommandations est un gage de qualité !

Voir aussi le décret du 10 janvier 2011 et l'arrêté du 5 février 2013 qui donnent ds précisions sur l'installtion de sdétecteurs de fumée dans les logements.

Siège social

29, rue de la Zundelhutte
67140 - Le Hohwald

Courriel : direction@defifeu.fr
Téléphone : 01.84.16.39.13

Nous contacter

 

Suivez-nous sur Twitter

  • https://t.co/q1cW8OpmAC
  • Mise en service du Local Expérimental Pour Incendie Réel à 2 niveaux (LEPIR II) https://t.co/hSzXXNhq9y
 

Réseaux sociaux

DEFIFEU 01.84.16.39.13 direction@defifeu.fr 29, rue de la Zundelhutte 67140 LE HOHWALD FRANCE